Nunavut / la Baie d'Ungava
En savoir plus

Présentation du voyage

Nunavut signifie « notre terre » en inuktitut, la langue des lnuits. :La densité de population de ce territoire, étendu sur plus de 2 000 000 km2, n’atteint que 0,015 habitant au km2. C’est l’une des plus faibles au monde. Bien que des frontières aient été établies en 1993, le Nunavut fut séparé des territoires du Nord-Ouest canadien il y a une dizaine d’années. C’est aujourd’hui un territoire distinct, vierge, qui ouvre son fabuleux potentiel halieutique à la pêche sportive.

Descriptif de la zone de pêche

Ce combo de pêche à la truite et à l'omble chevalier est une magnifique odyssée de pêche à la mouche dans des rivières qui sont parmi les plus sauvages de la planète! À partir de notre confortable camp en bois rond situé sur la Tunulic, vous aurez accès à plus de 60 km de rivière en hydravion et en embarcation pneumatique et pêcherez des truites mouchetées et des touladis en grand nombre dans des secteurs très peu pêchés. Nous nous envolerons bien sûr plus au nord pour défier le plus combatif des salmonidés « l’arctic char migrateur » dans les meilleurs rivières de la côte Est de l’Ungava.

Méthode de pêche

:Le début de saison, à partir du 20 juin jusqu’au 20 juillet est une excellente période pour la truite car les eaux sont fraîches et les poissons se nourrissent activement. La rivière Tunulic où nous sommes basés est une excellente rivière à truite mouchetée. Il est possible de prendre plus de 50 truites par jours par pêcheurs entre 1 et 3 livres. Toutes les pêches sont bonnes, streamer, nymphe, sèche, et même à la souris. La rivière Tunulic est aussi une très bonne rivière à touladi (truites grises) entre 5 et 30 livres. Nous les pêchons essentiellement aux entrées de lacs. Aux mêmes endroits, il est aussi possible de prendre des ombles chevaliers résidents de 2 à 5 livres.

Pour la pêche à l'omble chevalier migrateur (arctic char), nous nous rendrons sur des rivières plus au Nord. A cette période les chars sont agressifs et prennent aussi bien des nymphes que des streamers ou des mouches de surfaces. Le tout début de saison 25 juin-15 juillet est très bon pour le char et on peut s'attendre à en prendre entre 2 et 8 par jour par pêcheur.

La fin de saison, du 9 août jusqu’au 8 septembre est excellente pour l'omble chevalier migrateur car ils remontent massivement dans les rivières en vue de la reproduction. A cette période, la pêche se fait exclusivement en nymphe et on peut espérer prendre entre 5 et 20 poissons par jour et par pêcheur, de 8/10 livres en moyenne avec des spécimens jusqu'à 20 livres. C'est en revanche plus calme pour la pêche à la truite. Les mouchetées et les touladis se concentrent aux sorties de ruisseaux pour le frai. La pêche à la truite est encore intéressante surtout à la souris mais avec beaucoup moins d'intensité qu'au début de saison.

Hébergement

Le lodge se situe dans le Grand-Nord du Québec à 1400 km de Montréal / 150 km au sud-est de Kuujjuaq. Situé à la limite nord de la forêt Boréale cette région est particulièrement réputée pour ses rivières et la qualité de pêche exceptionnelle. C’est un beau lodge en bois bâti devant la rivière Tulunic. L'hébergement est de tout confort dans es petits chalets privés avec douches et eau chaude.

Bateaux et équipements

Hydravion, embarcation motorisée

Les temps forts de ce voyage

Pêche d’exception dans des rivières sauvages
Les eaux pures et glaciales
La combativité de l'arctic char

:

Poissons recherchés

Artic char, truite mouchée, touladi (truite grise)

: