Argentine/Terre de feu
En savoir plus

Présentation du voyage

Terra del fuego, c’est ainsi que les conquistadors espagnols baptisèrent cette île du bout du monde après qu’ils aperçurent les Indiens Selk’nam (Onas), nus, recouverts de graisse animale pour seule protection, hormis la chaleur de grands feux.

:

Partir en Terre de Feu, c’est partir au bout du monde et être assuré de ne jamais revenir tout à fait le même tant l’expérience est intense et vous fera pénétrer dans une tout autre dimension, celle de la démesure et de l’extrême. Beauté encore vierge des paysages de cette île aux infinis pâturages, propriétés d’immenses estancias, variations de lumières éternelles, grande humanité et sens de l’hospitalité des gauchos : à cet extrême sud de la Patagonie, le luxe rime le plus souvent avec simplicité et authenticité. Tout concourt, en Terre de Feu, à ce que vous vous déconnectiez du monde dit moderne, souvent bruyant. Le souffle du vent, qui règne ici en maître, s’en chargera.

La Terre de Feu, c’est encore un lieu unique au monde, là où on vient se mesurer aux plus grandes truites de mer, les platadeos, qui remontent chaque année de décembre à mars dans le Rio Grande et ses affluents. Cent mille fut le chiffre annoncé pour 2009… Ces truites, grâce à l’abondance de krill dans les eaux de l’Antarctique, atteignent des poids tout à fait exceptionnels, de 6 à 30 livres. Je suis fièr de vous présenter, en exclusivité, un magnifique parcours d’environ 20 kilomètres, sur deux rives propriété d’une estancia de 35 000 hectares, où l’on cultive un véritable art de vivre avec une famille aux racines bien françaises.

Descriptif de la zone de pêche

Le Rio Menendez est le principal affluent du Rio Grande, qu’il rejoint à une cinquantaine de kilomètres de la ville éponyme. Vingt-cinq kilomètres du Rio Menendez – les plus intéressants pour la pêche – s’écoulent sur la partie ouest d’une magnifique estancia de 35 000 hectares, propriété entièrement privée. Large de 20 à 25 mètres, ses fonds de graviers et sa profondeur moyenne facilitent l’évolution en wading. Le Rio Menendez offre une grande diversité de profils, allant du large méandre à des zones plus accidentées, des runs qui succèdent à des pools profonds et bien marqués. Une diversité de postes à prospecter qui rendent la pêche passionnante ! Lorsque vous rechercherez les grandes truites de mer, vous ne serez jamais longtemps bien seul : les condors viendront vous saluer toutes ailes déployées, les troupeaux de guanacos, ces camélidés sauvages aussi farouches que curieux, ne manqueront pas d’attirer votre attention, à moins que ce ne soient les oies, les castors, les renards arctiques, ou tout simplement quelques-unes des 4 000 vaches qui paissent sur les terres de l’estancia.

Méthodes de pêche

Selon les conditions climatiques, en début ou fin de saison, la pêche se pratique à l’aide de soies plongeantes de type T300 et de streamers, le plus souvent de coloris sombre voire noir et casqué or. Pêche trois quarts aval, qui demande un bon sens de l’eau et une maîtrise parfaite de sa dérive afin de leurrer ses poissons postés. Grâce à des débits assez constants, les mois de janvier, février et mars sont propices à l’utilisation d’une soie flottante afin de présenter des mouches, souvent à base de cervidé flottant haut sur l’eau ou bien griffant la surface (type green machine), ou évoluant dans le film. La touche de ces grands poissons est spectaculaire. Voir ces têtes énormes crever la surface pour s’emparer de votre mouche entraîne irrémédiablement une décharge d’adrénaline. Il convient de faire preuve de sang-froid et d’attendre que la grande truite ait replongé avant de ferrer, au risque de la rater. Attendez-vous à un combat magistral, les femelles ayant tendance à multiplier les sauts tandis que les grands mâles bécards tiennent le courant de toutes leurs forces.

:

Poissons recherchés

Les truites de mer géantes Sea-run brown trouts, appelées encore platadeos du fait de leur magnifique livrée argentée. Elles remontent massivement dans la rivière à partir de novembre, puis décembre, avec des remontées régulières jusqu’en mars, fin avril correspondant à la période du frai. Leur poids varie entre 6 et 30 livres, les spécimens de 16 livres étant très courants. Un spécimen en dessous de 10 livres est d’ailleurs considéré comme un petit poisson.

Hébergement

Le lodge est niché au cœur de la propriété, dans une demeure d’époque rénovée avec goût et avec un grand souci d’authenticité. Ce lodge offre le plus grand confort et tout y a été pensé pour votre bien-être. Un cuisinier de qualité vous fera découvrir une cuisine de terroir et déguster des vins superbes. Quatre chambres doubles et spacieuses avec salle de bains privative permettent de loger jusqu’à huit personnes. Un feu de cheminée vous attendra à chaque retour de la pêche, midi et soir.